Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le rogaton d'une lutte contre l'avortement

Dans Sparte vivaient les Spartiates ; Ailleurs grouillait le monde.

"... [nous pouvons] voir dans l'état spartiate le premier Etat raciste. L'arrêt du développement des enfants faibles, malades et mal conformés, c'es-à-dire leur suppression, était plus digne de l'homme, et, en vérité, mille fois plus humain que la pitoyable folie de notre temps, qui garde les sujets les plus malades et les maintient à tout prix, tout en privant de la vie des centaines de milliers d'enfants sains, par la limitation des naissances ou par des procédés abortifs, et en constituant ainsi, pour la suite des temps, une race de dégénérés, abrutis de maladie."

Esope.png

Pour que la société nous eût fourni cent Toulouse-Lautrec et mille Ésope il aurait fallu respecter les principes de grande humanité exprimés dans ce texte en éradiquant cette société de la pycnodysostose dont ils étaient atteints.
En supprimant les mal-foutus et  en procréant à la tout-va on n'obtient que de beaux sujets d'où, respectant le pourcentage normal, sortent, en veux-tu en voilà, des peintres dessinant Apollon en se regardant dans le miroir et des philosophes que des filles charmantes se plaisent à regarder écrire. 

Quand on pense que beaucoup adhéraient à ces balivernes et que certains de nos jours s'y rallient encore en utilisant des mots plus doux pour envelopper le fatras !

Toulouse-Lautrec.png

Commentaires

  • Sujet dont la réponse va parfois être différente si on l'aborde d'un point de vue social, moral, économique ou religieux. La science nous permet d'adapter notre comportement au cas par cas et notre éthique nous oblige à laisser leur libre-arbitre à ceux qui sont directement touchés par ce dilemme. Pierre

  • Dans de bons pays, dans une bonne époque, oui, mais tout cela c'était simplement pour dire que certains font parfois preuve d'une féroce imagination en cherchant des argument pour ne pas laisser progresser l'humanité, pour rester dans le domaine connu de leur égoïste connaissance qu'ils ne souhaitent pas étendre.
    Alors la religion (par exemple) paraît un boulet qui ralentit la marche, ralentissement seulement utile à une certaine masse populaire pour ne pas se disperser dans un grand n'importe quoi.

Les commentaires sont fermés.